Archives 2013


Quelle politique pour le symptôme ?

Thème : Références

Quarto n°106

Décembre 2013

18,00 € TTC

 

Commander sur ECF – Echoppe

Sommaire

  • Éditorial
  • La psychanalyse au risque de la gouvernance
    • Alfredo Zenoni : La psychanalyse et le symptôme
    • Ginette Michaux : Une rupture épistémologique ignorée
    • Marc Crommelinck : Le point de vue d’un neurophysiologiste
    • Yves Cartuyvels : Réglementer l’accès à la profession en santé mentale : quelques réflexions décalées
    • Philippe Fouchet : Les plus grands dangers … pour la psychothérapie !
  • Enseignement de la passe :
    • Bruno de Halleux : « Remarquable »
    • Bernard Porcheret : Une lettre « unilittérale »
    • Hélène Bonnaud : Paroles toxiques et coupures
  • Clinique et politique du symptôme
    • Sophie Le Goff : La lettre : un tenant lieu du signifiant phallique
    • Dosia Avdelidi : Les deux faces du symptôme psychotique
    • Monique de Villers : Variété des figures de la honte
    • Victoria Paz : Enthousiasmée et effrayée
    • Jean- Charles Troadec : Better than well
    • Christine Henderickx : Un effort de traduction
    • Olivia Bellanco : Le facteur cheval
  • Témoignages
    • Valérie Pera-Guillot : Écrire le secret
    • Marielle Le Floc’h – Le Bourvellec : Gynocide de guerre
  • Cinéma :
    • Michel David : La passion Adjani : Écriture et mise en scène de l’absence
    • Elisabeth Marion et Yohan Trichet : La jouissance, la science et la féminité chez Cronenberg
  • Un peintre :
    • Marc Segers : Robert Suermondt : une politique de la coupure


Le savoir de l’enfant

Thème : Enfant

Travaux de l’Institut psychanalytique de l’enfant

Novembre 2013

15,00 € TTC

Commander sur ECF – Echoppe



Un réel pour le XXIe siècle

Thème: Références

Scilicet

Novembre 2013

25,00 € TTC

Commander sur ECF – Echoppe


Courtilenlignes : Morceaux choisis 2013

Thème: Enfant

Psychanalyse et institution

Novembre 2013

25,00 € TTC

Commander sur ECF – Echoppe


Séminaire, Livre VI, Le désir et son interprétation

Thème : Références

Jacques Lacan

Juin 2013

29,00 € TTC

Commander sur ECF – Echoppe


L’inconscient de l’enfant

Thème: Enfant

Navarin/Champ freudien éditeur

hélène Bonnaud
Préface de Jacques-Alain Miller

Mars 2013

18,50 € TTC

Commander sur ECF – Echoppe

L’enfant incarne aujourd’hui un idéal merveilleux. Mais quand il ne répond plus aux attentes parentales, il dérange.
Les techniques comportementales réduisent le symptôme à un dysfonctionnement. La psychanalyse lui donne au contraire une dimension de vérité et le saisit comme une manifestation de l’inconscient. Qu’est-ce que l’inconscient de l’enfant?? Que nous apprend-il sur la place de l’enfant dans sa famille??
Le psychanalyste invite à venir dire ce qui se passe sans juger ni les adultes, ni l’enfant, pris dans l’histoire de ses parents. Dire ces liens a des conséquences sur l’enfant, sur ce qu’il vit, ce qu’il désire, mais aussi sur sa famille. Délivré des nœuds qui l’entravent, il retrouve la liberté de choisir sa vie et d’être en relation avec les autres.
Pour le faire savoir, Hélène Bonnaud donne une lecture vivante des concepts de la psychanalyse, accessible aux parents comme aux professionnels de l’enfance.

HÉLÈNE BONNAUD
Psychanalyste à Paris, membre de l’École de la Cause freudienne (ECF) et de l’Association mondiale de psychanalyse (AMP), elle transmet ici son expérience du traitement de l’enfant et de sa famille en centre médico-psycho-pédagogique (CMPP)


Lettre mensuelle n° 317

Thème : Politique

Revue des ACF et des CPCT

Avril 2013

8,00 € TTC

Commander sur ECF – Echoppe


Freud et les Berlinois. Du Congrès de Budapest à l’institut de Berlin

Thème : Références

Laura Sokolowsky

Janvier 2013

18,00 € TTC

Commander sur ECF – Echoppe


La lettre du symptôme

Thème : Références

Mental n°29

Février 2013

19,00 € TTC

Commander sur ECF – Echoppe


Comprendre Lacan

Thème : Références

 

Hervé Castanet et
Yves Rouvière

Février 2013

9,90 € TTC

Commander sur ECF – Echoppe


L’Homme du XXIème siècle et son malaise.

Thème : Connexions
B. Andrieu, V. Arrault, J-F. Breyne, H. Chneiweiss, D. de Courcelles, Ph. Gabbaï, M. Lévy, J. Matouk, A. Menard, G. Wajcman

Juillet 2012

24,00 € TTC

Commander sur ECF – Echoppe


L’ordre symbolique au XXIème siècle. AMP
( Les travaux)

Thème : Références

Collection AMP Le Congrès

2013

25,00 € TTC

Commander sur ECF – Echoppe


Du mariage et des psychanalystes

Thème : Politique
La Règle du Jeu/Navarin/Champ freudien

Institut Lacan – Groupe-éclair MPT
PRÉFACE BERNARD-HENRI LÉVY ET JACQUES-ALAIN MILLER
Lire la suite

10,00 € TTC

Commander sur ECF – Echoppe


Comment ça se passe ?

La Cause du désir n° 83
– FIN DE L’ANALYSE – LALANGUE – TEMOIGNAGES – EN LIGNE AVEC CATHERINE LAZARUS-MATTET – PARLETRE – ENTRETIEN AVEC JEAN-MICHEL OTHNIEL – SINTHOME – VERITE MENTEUSE – DESIR DE TRANSMISSION
LA CAUSE DU DESIR
Janvier 2013

Commander sur ECF – Echoppe


Souffrances au travail. Rencontres avec des psychanalystes

Thème : Politique
Association Souffrances au travail.
Octobre 2012

Commander sur ECF – Echoppe


Est-ce Un ?

Thème : Références
Quarto n°103
Décembre 2012

Commander sur ECF – Echoppe


 

La Lettre mensuelle n° 313

Thème : Références
Décembre 2012

 

 

 

Commander sur ECF – Echoppe


Engouement pour la clinique

Thème : Références
La Cause du désir n° 82
LA CAUSE DU DESIR
Octobre 2012

 

 

Commander sur ECF – Echoppe


Le désir foudroyé

Le traumatisme évoque le choc, la blessure et aussi l’angoisse, les cauchemars, les symptômes, le suspens du désir… Comment en sortir ?
La victimologie fait équivaloir traumatisé et victime. Ouvrant une autre perspective, la psychanalyse suppose toujours un sujet derrière la victime. Plutôt que l’événement même, elle souligne ce que le sujet en fait. Nul autre que lui ne saura mieux dire le réel qu’il a rencontré, brutal, inassimilable. Cerner son implication dans sa souffrance restitue au sujet sa part de responsabilité et, par là, son désir. S’arracher au statut social de victime, faire l’hypothèse de l’inconscient, déchiffrer son symptôme demande du courage.
Sonia Chiriaco illustre par des cas cliniques combien l’expérience subjective du trauma est toujours singulière et comment l’expérience analytique permet à chacun d’inventer la solution qui lui est propre pour sortir de son impasse.

SONIA CHIRIACO
Psychanalyste à Paris, membre de l’École de la Cause freudienne (ecf) et de l’Association mondiale de psychanalyse (amp).
Commander sur ECF – Echoppe


Vie éprise de parole. Fragments de vie et actes de parole

Thème : Connexions
Philippe Lacadée
Octobre 2012

Ce livre propose une critique de la réduction du langage à la simple communication et du postulat de celle-ci qui, au nom d’un parler vrai, prétend dire ce qu’il en serait du réel. Vie éprise de parole cherche à faire valoir le pouvoir d’évocation ou d’invocation de la langue.
Qu’est-ce que parler veut dire ? Y a-t-il un apprentissage de la langue ? Que nous apprennent Les Mots de Jean-Paul Sartre ou les Variations sauvages de la pianiste Hélène Grimaud ? Quelles sont pour les enfants et les adolescents les répercussions de l’envahissement des objets gadgets dans leur rapport au langage et à la présence de l’Autre ? Plutôt que d’être nostalgique, comment faut-il savoir y faire avec cette modernité ironique qui met en question le savoir de l’Autre ? Il s’agira de trouver comment dire à la fois oui et non aux usages immodérés de ces objets gadgets et de proposer un nouvel éclairage de l’usage fréquent des insultes dans le discours courant. Jacques Lacan faisait de l’insulte le début de la grande poésie, ouvrant une voie que ce livre cherche à explorer. Des divers fragments de vie présentés ici comme des témoignages de cures analytiques, ou des récits de vie extraits de publications, nous pouvons déduire qu’au XXIe siècle, malgré un certain désordre du symbolique, la langue reste vivante pour autant qu’à chaque instant le sujet la crée.
Commander sur ECF – Echoppe


Pourquoi Lacan

Thème : Politique
Contibutions réunies par Anaëlle Lebovits-Quenehen
Octobre 2012

Il y a un an, le numéro 9 du Diable probablement rencontrait un formidable succès. Et pour cause : François Cheng, Benoit Jacquot, Judith Miller, Pierre Michon, François Regnault, Philippe Sollers, Agnès Aflalo, Eliette Abécassis, Jean-Claude Milner, entre autres – excusez du peu – y racontaient leur Lacan. Et chacun y témoignait avec style de ce que Lacan a d’incomparable, de dérangeant, de fulgurant, de ce qui en fait en somme, l’être le plus singulier qu’ils aient rencontré. Côté illustration, Kimiko Yoshida, Bertrand Lavier, Jean-Pierre Raynaud, Jean-Michel Othoniel et quelques autres artistes de renom nous confiaient, quant à eux, un de leurs chefs d’œuvres, à lire à l’aune d’un aphorisme de Lacan. Quant à Jacques-Alain Miller, il lui offrait un entretien ébouriffant constituant la pièce maitresse de ce numéro. Bref, nous tenions le Diable des Diables.
Et pourtant, un numéro de revue dure ce que durent les roses. Le n°10 – ce nouveau Diable amoureux au casting étoilé – vient ainsi de fleurir sur les étals des librairies…
Il fallait donc que Pourquoi Lacan devienne un livre, et un beau livre, car les livres traversent les âges sans susciter le sentiment d’être revus… Cette nouvelle édition fera date, d’autant plus que cinq textes inédits viennent rehausser la première mouture de ce Pourquoi Lacan. Ils sont signés Alexandre Adler, Alice Delarue, Gérard Wajcman et Gérard Miller, la dernière étant de mon cru. Trois artistes encore – Françoise Barbara, Marie-Laure Alvès et Omar Ben Naceur – ont également saisi l’occasion de cette édition exceptionnelle pour y laisser la délicieuse emprunte de leur admiration.

Ainsi Pourquoi Lacan reparaît, dans une édition élégante et augmentée, pour devenir un nouvel objet de désir!
Commander sur ECF – Echoppe


La bataille de l’autisme. De la clinique à la politique

Thème : Autisme
NAVARIN/CHAMP FREUDIEN
Eric Laurent
Octobre 2012

Janvier 2012 : l’autisme obtient le label de Grande cause nationale. Aussitôt, une folle campagne se déchaîne dans les médias. Il y a urgence, dit-on, la France est en retard. Au Parlement de faire place nette : qu’il interdise aux psychanalystes et assimilés toute prise en charge des autistes. Au gouvernement d’installer des techniciens qui appliqueront sans faillir des protocoles de rééducation comportementale. Mais ce battage soulève un tollé et échoue.
Éric Laurent revient sur l’événement. Il en révèle les enjeux de société. Il démystifie la propagande de la bureaucratie sanitaire, ses ambitions autoritaires, son mésusage des résultats de la biologie et de la génétique. S’autorisant d’une longue expérience clinique, s’appuyant sur des cas éclairants, il pose des repères essentiels pour la pratique et ouvre des pistes inédites pour le traitement des autistes. Une percée majeure dans cette bataille où la psychanalyse peut démontrer qu’elle porte l’esprit des Lumières.

ÉRIC LAURENT
Psychanalyste, psychologue et docteur de 3e cycle en psychanalyse, membre de l’École de la Cause freudienne (ecf) et ancien président de l’Association mondiale de psychanalyse (amp). Il enseigne à la Section clinique du département de psychanalyse de Paris viii et a notamment publié Lost in cognition. Psychanalyse et sciences cognitives (Cécile Defaut, 2008).
Commander sur ECF – Echoppe


La perversion

Thème : Références
Hervé Castanet
Octobre 2012
2ème édition refondue et augmentée avec une préface de François Leguil.

Cet ouvrage ordonne les références à la perversion chez Freud et chez Lacan.
Pour le premier, les pratiques sexuelles, même les plus surprenantes, ne peuvent livrer la structure qui les agence. Seule la fiction inconsciente du fantasme permet de le faire. La sexualité des êtres parlants, jamais brute ou monolithique, est inséparable d’une théorie sexuelle comme Freud la nomme. La perversion en est une ; la névrose, une autre.
Pour le second, une thèse, datée de 1967 (et qui court jusqu’à la fin de son enseignement), sert de boussole : il n’y a de jouissance que du corps. Le pervers ne peut faire l’épreuve de la séparation du corps et de la jouissance. Au contraire, il n’aura de cesse de tenter de restituer au corps la jouissance qu’il lui suppose perdue. L’échec est au rendez-vous : le corps, voulu comme lieu d’encaisse-la-jouissance, se révèle corporéisé de façon signifiante.
En complément, des exemples cliniques dénudent quelques bricolages singuliers de cette traque de la jouissance. Le voyeurisme (la Schaulust freudienne) servira de support à cette démonstration.
Commander sur ECF – Echoppe